Evaluation DE


Evaluation de l’entreprise cible

Tout d’abord, il est indispensable de ne pas confondre l’évaluation d’une entreprise, basée sur des méthodes financières qui compilent des éléments objectifs (chiffre d’affaires, résultat, etc…), et le prix de vente d’une entreprise, basé sur une confrontation entre l’offre et la demande.

 

Principes du rapport d’évaluation

Un rapport d’évaluation doit être une base de négociation avec le cédant qui fixe fréquemment un prix différent de la valeur intrinsèque objective de l’entreprise, en fonction par exemple de son besoin de trésorerie pour sa retraite, du prix auquel lui-même à acquis son fonds de commerce, etc… Ce rapport établi par un professionnel (expert-comptable ou conseil financier) est donc un outil indispensable pour ramener le cédant « à la raison ».

 

Méthodes d’évaluation

Cette évaluation est établie sur la base de plusieurs méthodes, sélectionnées en fonction de leur pertinence par rapport à l’entreprise cible. On peut citer :

  • la valeur patrimoniale basée sur la réévaluation des éléments de son patrimoine
  • la méthode DCF basée sur les flux futurs de trésorerie actualisés
  • la méthode du « goodwil » basée sur une comparaison entre la rentabilité de l’entreprise et à une rentabilité minimale d’un actif sans risque
  • la valeur de rentabilité basée sur les résultats antérieurs de l’entreprise

Avant de mettre en œuvre ces méthodes, les comptes annuels étudiés doivent être retraités afin d’éliminer les distorsions liées aux choix de gestion du cédant, telle qu’une rémunération limitée pour optimiser l’imposition fiscale du dirigeant.

 

Conclusion du rapport

On aboutit donc à autant de valeurs que de méthodes d’évaluation appliquée. Pour aboutir à une fourchette de valeur cohérente, il est nécessaire :

  • de pondérer les valeurs en fonction de l’importante que l’on porte à chaque méthode
  • d’écarter une valeur obtenue d’une méthode visiblement incohérente
  • de prendre en compte les points forts et les points faibles qui ne peuvent être valorisés : climat social, etc…

Lire les autres points sur la reprise d’entreprise :
1. Phase d’identification de l’entreprise cible
2. Phase d’analyse de l’entreprise cible
3. Phase de négociation
4. Phase de reprise

Partager cet article :Share on Facebook1Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0